E C O - L E A R N

Rapport complet : "Repenser les relations parties prenantes de l'entreprise"

Le replay du webinar de présentation du rapport Parties Prenantes est disponible ci-dessous.

L’entreprise du 21ème siècle doit se donner “la relation à la Société” comme finalité.

Ce que nous appelons « la Société » est devenu aujourd’hui l’enjeu crucial de la transformation durable de nos économies. Celle-ci attend des entreprises qu’elles incluent le dialogue avec les parties prenantes au cœur de leur fonctionnement afin d’élaborer une méthode de gouvernance qui répond aux enjeux collectifs et à la durabilité des modèles économiques.

Pourquoi et comment repenser les relations de l’entreprise avec ses parties prenantes ?

En collaboration avec plus d’une centaine de cadres engagés sur les thématiques du développement durable en entreprise, le rapport co-rédigé par Eco-Learn propose 5 actions concrètes aux entreprises

  • Faire entrer dans les Conseils d’administration, des administrateurs ayant une vraie expertise sociétale pour qu’ils puissent y faire valoir l’intérêt de la Société.
  • Editer un rapport annuel sur les attentes sociétales des parties prenantes à l’égard de l’entreprise.
  • Insérer la remontée de ces attentes sociétales dans la chaîne de décision, dont le comité RSE de l’entreprise doit assurer le suivi.
  • Installer une expertise des attentes de la Société au niveau du management de la Direction RSE/DD, garante du dialogue, de sa méthode, de son éthique et de son efficacité.
  • Entrer dans une logique d’accords entre l’entreprise et les partenaires de la Société pour « résoudre » avec eux les controverses et problématiques sociétales exprimées.

A travers ces propositions, Eco-Learn et les membres du MR21 ont l’ambition de faire émerger une nouvelle doctrine qu’on ne limitera plus aux simples échanges de forme mais qui deviendra véritablement « l’intégration de la relation à la Société » dans la décision et la création de richesses par l’entreprise, pour le plus grand nombre, d’une façon écologique et responsable socialement, condition nécessaire pour passer d’un capitalisme actionnarial de plus en plus critiqué à un capitalisme parties prenantes, de plus en plus attendu.

À propos des auteurs. Travail collectif réalisé sous la direction de Patrick D’HUMIERES (Directeur pédagogique à CentraleSupélec Exed, professeur à Sciences-Po, fondateur d’Eco-Learn) et de Marine CHAMPON (co-fondatrice de MR21, fondatrice d’INITIATIK)